Retour sur le grès

Bleau

Retour de 2 jours de contact avec la roche, la pierre.

Rochers de "Bleau" , circuits d'escalade que j'ai découverts il y a près de 20 ans et, "abandonnés" il y a 15 ans. Toujours là, alors que tant de choses bougent et évoluent. Le bloc reste imperturbable, même s'il se retrouve à héberger un nouvel arbre, les pas d'escalade sont , eux, toujours les mêmes.

Agréable retour au contact du rocher , un peu moins dans les "chaussons" d'escalade,  sorte de torture du pied pour sentir finement ses points d'appui et cette gestuelle ,sorte de danse fluide , mouvements d'équilibre qui s'enchaînent pour "sortir" le bloc.
Et ça ne se perd pas , c'est comme le vélo ! Là en bonus, la confiance, le lâcher prise . Alors, quelle joie ressentie de sentir le dos qui s'étire , la puissance dans le muscle de la cuisse et la poussée de paume , la finesse dans les doigts ....


Enfin presque , aurai je juste oublié d'echauffer mon auriculaire ?
Un peu trop étiré le tendon ...douleur qui se ressent jusqu'au coude , puis apaisement , comme l'émotion qui redescend après son pic.
Mon corps me parle , je le ressens en profondeur , je me sens pleinement incarnée , ancrée dans ce corps trop longtemps négligé ...
Le manque de pratique se fait vite sentir mais les sensations agréables sont bien présentes. 

En quittant le site,  pas de fausse promesse "on y reviendra avec les enfants" ou "trop bien on y retourne la semaine prochaine". Non. Juste une plage de temps vécue intensement, et l'odeur du grès que l'on garde dans nos mains jusqu'à plusieurs jours , je me sens nourrie , du silence de la forêt , à l'observation fine du rocher pour découvrir ses reliefs  ou ce pin qui pousse depuis de rocher,  le contact sous mes doigts pour trouver la prise qui me permettra de déplacer mon centre de gravité.

Pur moment de présence à soi et à la nature , car, malgré la vague de tristesse qui m'a envahie ce matin en apprenant que la violence avait encore fait des victimes, des gens comme moi, je me dis que ma meilleure réponse est de rester ancrée ici et maintenant et de permettre à d'autres de trouver la voie de l'apaisement .