Demain le Film

Un indispensable outil pour s'éveiller au monde de demain !

Je n'avais rien voulu me spoiler, pas de bande annonce, juste quelques textes. Je me suis rendue à l'avant-première diffusée dans le cadre du festival du documentaire de Saint Quentin en Yvelines. Je suis restée scotchée pendant 2h + débat qui suivi avec Cyril Dion.

Ce film est, comme le dit son auteur un OUTIL : à nous de nous en saisir pour faire bouger les choses à notre échelle.  Quand je constate toutes les initiatives enclenchées par les personnes filmées, je m'en sens proche.

Le mot qui me vient est PIONNIERE. J’ai toujours été vigilante au recyclage, au tri, je passais pour une allumée,mais je n’ai jamais lâché ! Aujourd’hui, je vis pleinement chaque instant, je prends soin de la Terre à mon niveau, je transmets ces valeurs à mes enfants.
Bien sûr, cela pourrait encore être amélioré et c’est là le declic que le film de Cyril Dion : il n’est pas trop tard pour mettre en route d’autres initiatives. Autant dire que l’incubateur d’idées est au taquet, il est certain que quelque chose en sortira

Les pionniers, ces gens qui ont osé, qui ont fait fi de ce que pensaient les autres, de ce que disaient les autres : les "oh lala mais dans quoi tu t'embarques ?...." , "c'est courageux ce que tu fais...", etc.... simplement pour suivre leur intuition qu'ils ont quelque chose à faire sur cette Terre, pour répandre le bonheur (même de façon inconsciente). C’est ce que j’ai vécu il y a 2 ans quand mon projet de changement était de plus en plus fort.

Au fur et à mesure de la diffusion, je me suis demandée « mais pourquoi cela me touche autant ? ». En fait, cela rejoint l’un des fondements de la sophrologie : le positif d’abord.

Le film montre tout le positif qui peut se faire à l’exterieur pour prendre soin de notre Terre. Avec la sophro ou tipi, c’est se reconnecter avec le positif qui vit à l’interieur et prendre soin de nous, autrement, dans une autre dimension complètement compatible avec les valeurs diffusées par ce documentaire.

Voilà bientôt 6 ans que j’ai basculé dans cette spirale du « positif d’abord », à arrêter de regarder ce qui n’allait pas et, à anticiper ce qui risquait de mal se passer. Ma Vie s’est alors emplie de joie, de sensations profondes qui me nourrissent autrement ; mon alimentation s’est changée, sans forcer, simplement par une harmonie global intérieure.

Alors, à voir et à revoir, et à faire voir, pour faire bouger les choses autrement !

demainlefilm cyril dion melanie laurent resilience