Non, je ne suis pas végétarienne !

Alimentation Il y a encore 10 ans, le rosbeef du dimanche était incontournable et le stock de charcuterie traditionnelle à rapporter, un souvenir classique des vacances.

Au fil des années, mes goûts ont évolué, seuls, sans contrainte, sans suivre un dogme, une doctrine, un idéal pour la planète. Non, simplement plus envie...

Plus envie de "viande rouge" depuis quelques années et progressivement j'observe de nouveaux changements jusqu'aux plus récents cet été : plus envie de boissons alcoolisées !  "Arghhhhh" diront certaines, "mais c'est super-triste !" 

Pourtant, il était sympa ce verre de rosé ou ce ti-punch à l'apéro mais impossible aujourd'hui de prendre du plaisir à en boire. J'essaie régulièrement mais rien n'y fait : un grand verre d'eau satisfait mes papilles et ne retourne pas mon estomac.

Etonnant que des changements se fassent aussi simplement, sans avoir émis l'idée, sans m'être dit "il faudrait..", tout arrive quand le moment est juste. Aujourd'hui, mon corps me réclame des fruits, des légumes, des céréales, enfin bref, je l'écoute.

"Tu es certaine que tout va bien ?", "Tu deviens végétarienne ???".... Ahhhh l'étiquette !!!! Végan, végétarienne, crudivoriste, poule (compte tenu du nombre de graines que je verse dans mes salades)..... et puis quoi encore !

En fait, je SUIS, conjugaison du verbe Être, je vis pleinement simplement humaine, ça c'est certain. Il me suffit de prendre conscience des émotions qui me traversent, pour réaliser que je ne suis pas un robot et toujours pas un bisounours !

Je me sens libre, libre de manger ce qui me fait vibrer et je savoure un bon poulet grillé, une poêlée de courgettes/tofu et même le WE dernier, l'envie était présente alors j'ai savouré cette flûte de champ' : sentir les bulles qui éclatent en bouche, tous les goûts présents. J'y étais très attentive, en pleine conscience.

PAS DE PRISE DE TETE !!!

La seule prise de tête reste de cuisiner pour ma tribu.... et oui, c'est qu'ils adorent encore le rosbeef du dimanche et les tranches de rosette ou de chorizo alors je compose, je continue de me rendre chez le boucher pour leur acheter "leur régal" de temps en temps et, le soir, je varie les recettes, en remplaçant la briquette de crème liquide par une briquette de soja et ça passe....

Alors inutile de chercher à basculer du jour au lendemain, de décider de se coller une nouvelle "étiquette", vivez simplement en écoutant ce qui vous fait vibrer, du mieux que vous le pouvez :-)

liberté vegetarienne etiquette alimentation medecine