Renoncer ou....

Il est de ces périodes où l'on se retourne pour regarder derrière , faire les bilans, ce qui s'est passé de bien ou de moins bien. Étonnamment, ce soir, le "moins bien" était parti pour triompher : mon cher fils, pour une nième contrariété, a une nouvelle fois, "abandonné", baissé les bras devant la difficulté qui lui barrait le chemin. 

Trop pour moi, l'émotion monte très vite, la colère m'emporte -tipi ou pas tipi- et m'emmène , à mon tour, sur le renoncement, l'abandon, la solution de facilité, moi, la battante, celle qui a toujours dépassé ses objectifs, qui sort du cadre, portée par mes idéaux...

L'espace d'une seconde, l'idée me traverse, à quoi cela sert il de continuer cette "nouvelle" vie, -qui maintenant n'en est plus une avec une année de recul- Quel intérêt ? Pour qui ? Pour quoi ?

Finalement, le renoncement et l'abandon sont des options faciles : pas de difficulté, allez hop, évitement et olé comme ferait le torero ! Plus de conflit, plus de lutte, plus d'énergie dépensée inutilement, revenir dans le rang, ne pas se prendre la tête et juste "faire" ce qui est "bien".

Promenade nocturne au grand air, d'un bon pas, des larmes roulent sur mes joues et je comprends, je prends conscience -y'a jamais de vacances pour les prises de conscience, c'est dingue ça -, que je ne renoncerai pas à ce que j'ai lancé, que j'ai envie de vivre pleinement.

Avec encore un peu plus de recul, je réalise que ce n'est qu'une question d'organisation, de clarification, pour lever ce que je ressens comme un frein et alors tout s'éclaire  : les semaines et les jours à venir me paraissent de vrais joyaux, des trésors de la Vie que je vais découvrir et vivre. Parmi ces pierres, sans doutes des brutes, que je vais polir patiemment et avec joie car mon moteur est bien là, la joie.

Finalement, à cet embranchement de ma Vie, je préfère prendre le chemin peut être parfois tortueux mais qui réserve son lot de bonheurs plutôt que de prendre l'autoroute où le paysage défile sans prendre le temps de le savourer.

Quant à mon fiston, j'ai pu lui expliquer que son comportement était juste en opposition totale avec mes valeurs profondes et lui dire Merci.

je veux croire que cela fera son ptit bonhomme de chemin, qu'il comprendra un peu mieux que les contrariétés qu'il rencontrera dans son futur, ne doivent pas être évitées, fuies, mais bien prises à bras le corps pour être résolues.

De tout cœur, je vous souhaite de belles prises de conscience sur votre chemin de vie pour cette nouvelle année. Puissent elles vous emmener vers plus de lumière ✨

chemin