Patience

"Le temps de prendre son temps", amusant texto que je reçois à l'instant alors que je m'étais déjà installée pour écrire ce billet.

Après avoir pris conscience il y a quelques semaines que je ne pourrai pas faire TOUT ce que dont j'aurai envie dans cette Vie tellement ma créativité déborde, je découvre le temps, la patience, tranquillement, enfin presque...

Une lecture baclée de mail nous invitant pour partager une galette a provoqué une situation cocasse.
Heureusement, nul besoin de se véhiculer pour s'y rendre, nous sommes arrivés , tribu au complet, à l'heure parfaite, 16h30.

"Tiens, c'est bizarre autant de voitures pour une galette ?" réagit mon grand.

Et , effectivement, l'heure était correcte mais le jour NON !!!

Grand moment de solitude....et de rire : nos futurs hôtes terminaient un repas de famille et notre invitation, comme écrit dans le mail, que j'avais lu très rapidement à sa réception, était programmée pour un dimanche prochain....
Les plus gênés furent mes enfants "la honte... oh maman t'assure pas..."

ah... perso, même pas affectée emotionnellement, pas confuse (bon, un peu pour les enfants, je l'admets), pas coupable, juste amusée de la situation, que celà m'arrive : celle qui organisait toujours son temps et celui de sa tribu, vérifiait à plusieurs reprises si tout était conforme pour tous.

Alors, désolée ma chère tribu mais ce temps est révolu, place au nouveau et à l'improvisation dans le bonheur de ce qui est présent mais celà, vous l'avez découvert et pas seulement ce WE ; je lâche prise avec ce qui ne me parait pas essentiel à ma Vie. Finalement, le temps passe, les heures s'affichent sur l'horloge mais ce n'est pas cela qui dessine ma Vie.

Alors, hier, nous sommes rentrés, et nous avons partagé, tous les 4, une partie de jeu, sans écran (Colt Express, très sympa).

Quel bel après-midi j'ai savouré en prenant le temps d'observer les émotions qu'une partie de jeu implique : frustration, joie enthousiasme, surprise, compassion,...

Et, ce matin, décision de prendre le temps de suivre une séance de méditation. L'impatience de toujours vivre le moment-d'après s'estompe, une vigilance de chaque instant, la saveur du moment présent est là et s'inscrit comme moment passé savouré.

Cela donne envie de me lancer dans un "21 jours pour prendre son temps".... aujourd'hui, le jour 1 en conscience ! Allez hop, c'est parti et c'est déjà bien commencé :-)